Décembre 2016

1 Décembre 

Il a beaucoup plu aujourd'hui .

Entre les deux photos , soit le matin et le soir et entre les gouttes de pluie , nous sommes allés chercher ma commande de tambour chez Antonin .

Tambours ou " nambwé " ( Merci Rock ) dans la langue de Malicolo .

Ils sont magnifiques et en plus réalisés par Antonin qui est un super sculpteur .
Mais dès que je trouve du décapant , j'enlèverai le vernis brillant .

Au revoir Rock et Noëlla et grand merci pour votre merveilleuse gentillesse .

2 Décembre 

Nous sommes descendus aux Maskelines , au sud est de Malicolo .

Il y a 3 gros villages et dans l'un des 3 villages il y a 2 petites entreprises : 
une fabrique de savons et une fabrique de meubles .

C'est grâce à un projet de la Nouvelle Zélande qu'elles ont vu le jour ces fabriques .

Réalisation d'une natte .

4 Décembre 

 Nous avons assisté à la messe à l'église présbytérienne , la grande église locale .
Nous préférons les messes anglicanes  plus " chantées " et plus animées .

Par contre , à la sortie de la messe , nous avons du serrer la main de tous les participants .
Ils étaient au moins 300 !

Quelle surprise !!!!

5 Décembre 

Nous allons voir le village qui est en face du mouillage .

Et là ce fut la déception !

A part les bancs et les toilettes tout est en ciment .

Les jeunes sont allés ramasser les raisins en Nouvelle Zélande .
Et ils ont gagné de l'argent pour acheter des parpaings et du ciment .
Dommage pour nos yeux de touristes !

Le fils du chef est mandaté par son père pour nous conduire aux 2 autres villages .

Avant il nous montre la carte du fameux banc de sable qui est sorti en juillet de cette année de l'eau pas loin d'ici .

Mais ce n'est pas une île véritablement car il est visible qu'à marée basse , rectifie le doudou  .

Lemplacement de ce fameux banc de sable " Niel fat sunburn floating Island " est indiqué par la croix en bas et à droite de la photo .

La seule belle maison des 3 villages .

En plus des fils barbelés entourent toutes les maisons , ce qui n'est pas très conviviale !

Nous rentrons juste avant la pluie .

6 Décembre 

Les enfants sont en vacances et ils viennent nous voir .

Un rangement original pour les hameçons .

Nous quittons notre mouillage pour aller un peu plus loin

1 O Décembre 

Nous sommes arrivés au Nord d'Efaté .

cette île est privée et " tabu" mais rien n'arrête le doudou !

Car en plus nous n'avons vu personne ... le désert .

11 Décembre 

La couronne d'entrainement du guindeau rend l'âme .

Pas grave dit le doudou j'en ai un de rechange .

3 heures de travail pour faire l'échange et tout va bien !

Nous nous installons à Port Vila sur un corps mort sans mème changer notre programme .

Dans notre malheur nous avons beaucoup de chance : le mouillage était sans problème pas de patates tout autour et du vent pas trop fort .

 Et de toutes les façons nous allions à Port vila !

12 Décembre 

Le doudou sort son guindeau de rechange et se rend compte que que la pièce de fixation fait 
17 millimètres de plus !
Et les emplacements des vis ne sont plus au mème endroit  .

Lewmar a donc changé son modèle 
Ce n'est pas sympa du tout pour nous mais pas du tout du tout car nous n'avons pas de place supplémentaire .
Tout a été calculé au millimetre près !

Le tour et le poste à soudure sont sortis

Et le résultat final : Le guindeau noir est sencé être le jumeau du guindeau blanc mais ce n'est pas le cas du tout et cela se voit .
Mais grâce au superbe travail du doudou , ils sont maintenant à la mème hauteur .

Je vous passe la période d'ajustement avec la pièce qui pèse un peu moins de 30 kgs et qu'il faut  tenir à bout de bras le temps de la coincer .

Qui ose dire que nous ne faisons rien en bateau !

14 Décembre 

Nous quittons le Vanuatu demain après -midi .

Nous avons beaucoup aimé " le pays des gens heureux " et nous espérons y revenir .

Nous sommes allés voir le musée .

Une femme sculptée dans une fougère arborescente .

17 Décembre 

Après une traversée heureusement courte ( 24 H ouf ça suffit ! ) au près avec une mer bien agitée , nous arrivons sur l'atoll de Beautemps-Beaupré .

C'est l'amiral Antoine Bruny d'Entrecasteaux qui l'aborde en juin 1792 le premier lors de son expédition dans le Pacifique et à qui il donne le nom d'île Beautemps-Beaupré en hommage à l'ingénieur hydrographe et géographe français Charles-François Beautemps-Beaupré (1766-1854) qui était à bord de son navire La Recherche. À cette époque, les trois îlots sont habités par quelques familles ( courageuses ) 
Merci Wikipédia encore !

Nous arrivons à la nuit bien tombée donc pas de visibilité .
Mais le lendemain nous changeons de mouillage . 
La croix rouge indique ce fameux mouillage sans visibilité , c'est toujours un peu angoissant .

La couleur de l'eau et sa limpiditéest un beau spectacle !
j'en oublie la nav bien pourrie pour y arriver ... tout se mérite !

Nous allons à terre se promener ... 
En fait comme d'hab nous avons fait le tour de l'île . C'est toujours comme cela que cela se termine .

C'est le paradis des tortues .
Nous repairons une grande quantité de traces de pontes de tortues à terre .

Elles viennent à terre pondre de Novembre à Janvier .

Elles creusent un trou dans le sable avec leurs pattes ou rames le plus souvent en arrière et y pondent de 70 à 200 œufs (selon les espèces) avant de les recouvrir et retourner à la mer. Certains des œufs ne sont pas fertilisés, les autres incubent pendant environ deux mois. 

Le sexe de l'embryon dépend de la température du nid à une certaine période de l'incubation. 

Le nid est froid ce sont des males , le nid est chaud et c'est parti pour des femelles .

 Toutes les jeunes tortues éclosent en même temps et se dirigent vers la mer.
Seule une très petite portion (environ 1 sur 1000) reviendra sur la plage qui les a vu naître pour y pondre aussi car elles sont la proie de nombreux prédateurs.

Et la balade commence .... En fait tout le monde pond dans cette île !

Elle ou il protège ses gros bébés qui ne savent pas bien voler .

Un bébé fou qui ne sait pas du tout voler lui !

Du coup cela déchaine un peu les parents .

Puis on change encore d'espece d'oiseau , chacun son coin d'ailleurs , et il y a des oeufs par terre .

Ils n'ont pas l'air contents d'être dérangés . 

Le tour est fini .

La nuit sera calme cette fois chic !

18 Décembre 

Nous devons partir car du maivais temps arrive et nous ne serons pas bien ici .

Arrivée à Ouvéa un autre atoll .

L'eau est tellement claire que l'on voit la chaine devant Australe .

Nous mouillons au milieu d'une fausse passe dans les pléiades Nord .

Comme d'hab la croix c'est l'emplacement du mouillage .

Promenade pour aérer la doudou avec tentative totalement " avortée " de tour de l'ile !
La végétation est impénétrable .... Chic pas d'écorchure aujourd'hui !

Et pourquoi je ne vais pas voir mes copains les poissons ?

C'est tout simple je me suis écorchée dans un buisson à Hiu début Novembre et depuis je suis passée par tous les stades : infections , suintements très moches , rougeures et douleurs et cette sale petite écorchure n'est toujours pas cicatrisée .
Malheureusement l'eau de mer n'est pas conseillée du tout car le sel creuse les plaies .
Donc pas de natation , pas de photos ni de poissons .

19 Décembre 

Encore une promenade pour détendre le super Doudou cette fois-ci 
Il  change le verrin de la barre ... réparation très mportante et assez fastidieuse car on patauge dans l'huile hydrolique .

C'est bien sec le quartier .
C'est du corail et ce n'est pas très confortable pour la marche car c'est agressif .

Et là une espèce d'herbe courageuse pousse en plein vent .

Australe dans le bleu turquoise !

Du Niaouli , ou arbre à peau . Il a des propriétés  inifuges car à ses multiples couches de liège qui recouvrent son tronc .

Encore un fois nous avons du renoncer à faire le tour ... pauvre doudou .

Vive l'escalade dans le corail pointu . 

20 Décembre 

Nous partons retrouver la civilisation .
 Nous allons essayer de faire nos papiers d'entrée sur le territoire .

Une église mariste au milieu des pins colonaires 

Nous débarquons sur la plage : accueil charmant d'enfants et d'adultes qui nous renseignent très gentillement .

Le village est très paisible .

Nous trouvons une femme taxi qui nous emmène vite fait avant la fermeture de la banque puis à la poste .
Très éfficace la Roselyne avec ses 7 enfants Merci beaucoup .

Passage à la gendarmerie ( Fort Alamo au moins mais normal avec la prise d'otage de gendarmes il y a quelques années ) pour signaler notre présence .

Le Maréchal des logis chef , charmant , nous fait une déclaration sur l'honneur pour dire que nous sommes passés présenter nos papiers .

Que du Bonheur !

Pour faire les courses ce fut beaucoup moins du bonheur

En effet il n'y a pas de village vraiment tout est dispersé et quand on est à pieds par 30D° au soleil aie aie aie !

Cela permet de prendre des photos au moins !

Les stations services sont aussi les supérettes locales !

21 Décembre 

Hier les gendarmes , supers sympas , nous ont un peu expliqué comment " faire la coutume ."

Le doudou a acheté 3 " manou " ( rouleau de tissu qui peut servir de paréo fait en Chine bien sur  ) 

et des paquets de cigarettes .

Nous avons " fait la coutume " à 2 chefferies et nous n'avons pas très bien compris mais ça va venir .

En dehors de Nouméa, la culture kanak fait partie du quotidien et il est d'usage, lorsqu'on arrive dans une tribu, de s'adresser au petit chef ou au grand chef (s'il est disponible) et de lui faire un présent dont l'importance croîtra en fonction de vos demandes (billet de 1 000 F enroulé dans un manou).

 C'est ce qu'on appelle ici "faire la coutume".

Puis nous avons quitté Saint Joseph , et les enfants , comme au Vaanuatu , nous disent " au revoir " .

Une lagune sur l'îlot .

Malheureusement le temps commence à changer comme prévu .

m

26 Décembre 

Après le mauvais temps nous quittons notre abri et là .... Très mauvaise surprise !
Une grosse patate non signalée sur la carte dans une zone cartographiée .... incroyable 

Cela s'est passé sans gravité grâce à notre quille pivotante car elle a remonté de 5 crans quand mème mais pour les bateaux à la quille fixe cela peut être très grave .

" Danger patate grave " a écrit le doudou sur la carte .

Ce dernier , pendant le mauvais temps , a fabriqué un balai nettoyeur de coque .
Il va bien m'aider pour le nettoyage de la coque ... chic .

28 Décembre 

Nous sommes arrivés la nuit dernière à l'île des pins 
Oui Il n'y a pas de doute au réveil nous constatons que nous sommes bien à l'île des pins .

Il y en a partout .

D'ailleurs même Wikipédia le dit .

L'île doit son nom à James Cook qui la baptise ainsi en raison de la présence abondante de pins colonaires (Araucaria columnaris) aux hautes silhouettes élancées caractéristiques.

Nous changeons de mouillage et allons dans la baie de Gadji .
Super mouillage car il n'y a pas de patate du tout seuleument du bleu et encore du bleu ....
Et aucun bateau ça c'est plus étonnant d'ailleurs .

30 Décembre 

Les 2 photos ont été prises au mème moment .
Celle de gauche est celle d'un feu causé par un mégot de cigarette .
Celle de droite le coucher de soleil est embelli par la fumée , triste consolation .

80 Hectares sont partis en fumée à cause d'un stupide fumeur !
Trop fort pour la fin de l'année .