Novembre 2016

1 Novembre 

Des visiteuses me demandent du vernis à ongle .
Elles sont mal tombées avec moi , j'ai du me mettre 10 fois du vernis sur les ongles durant toute ma vie et encore du transparent !
Je leur ai donné du gel douche , mon gel douche .

Puis vers 14 H nous allons à terre voir la famille Henry .

La piscine locale .

Aie aie aie , ils nous attendaient depuis bien longtemps avec du laplap !

Madame Henry n'est pas contente du tout .
Nous avons donné les photos ... boof .
Nous avons donné un paquet plein de choses diverses : pinces à linge , savon , verres etc .
Elle s'est pas réridée du tout .

Elle a demandé à aller au dingy .

Et chargée comme un baudet , elle a sauté entre les rochers des cascades .
Ce qui ne fut pas mon cas du tout .

 Marc , perspicace , a compris qu'ils voulaient visiter Australe comme leur fils , la veille au soir , quand il nous a amené les 2 cigales .

Ils n'ont presqe plus de dent donc ils n'ouvrent pas la bouche pour sourire .
Ils n'ont pas pu manger les petits biscuits .
Les petits enfants ont mis les bouchées doubles .

L'ambiance s'est completement détendue quand Marc a proposé du kava .
Madame Henry était folle de joie .
L'élastique pour sa jupe ... c'est bien mais le Kava c'est beaucoup mieux .

Elle frétille d'aise avec son paquet de kava .

Ils en plantent ici mais ils aiment tellement cela qu'ils le mangent directement sur la plante donc il ne peut pas sécher .

3 Novembre 

Nous partons directement vers la dernière île du Vanuatu : Hiu dans les Torres .

Nous mouillons pour la nuit sur l'avant dernière île des Torres : à Tegua .
Pas de village semble-t-il . 
Cela va calmer momentanément notre vie sociale  .

4 Novembre 

Nous allons à terre . Effectivement il n'y a pas de village . 

Puis nous partons pour Hiu et jetons l'ancre en pleine terre d'après la carte . 

Merci Maxsea !

Heureusement les satellites sont là .

L'autre baie semble plus calme et plus protégée .

Le chef Edward , rencontré par hasard , nous fait visiter le village qui , Oh surprise , n'est pas trop traditionnel .

Dans cette île perdue , loin de tout , nous espérions trouver justement des traditions et c'est pas tout à fait cela  . 

En fait c'est compréhensible : beaucoup de gens sont partis vivre ailleurs et certains sont revenus amenant avec eux des idées nouvelles .

Maison traditionelle abandonnée .
pour expliquer leur retour , ils disent  " C'est trop cher en ville " nous ont-ils dit .

Par contre les enfants ne sont pas habitués à voir des " white people " comme ils disent  .
 Ils ont peur de nous .

Certains partent en courant et en hurlant !

Encore une nouvelle façon de " coudre " les feuilles pour faire les toits .

 Une église anglicane .
A la course pour créer des missions , les anglicans sont nettement meilleurs que les catholiques au Vanuatu .

Le chef Edward regrette que les traditions se perdent .

J'aime beaucoup ma photo ( eh oui de temps en temps il faut se faire des compliments )

Il nous fait visiter aussi l'école .
Les salles de classe , le jardin d'enfants et son aire de jeux .

Il nous présente à Lucie .Elle a travaillé à Port Vila et en est revenue .
" C'est trop cher la vie là bas " nous a -t-elle dit aussi .

Son mari l'a quittée . Elle a 7 enfants et un " boyfriend " assez absent semble-t-il .
Si tous ses enfants vivent dans cette île , ils ne mourront pas de faim .
S'ils partent en ville à Luganville ou Port Vila , c'est une autre affaire .

Ici certaines choses sont récupèrées et sont asticieusement  transformées .
Le reste est très tristement laissé sur la plage .
Je souffre !

Quand on donne un paquet de biscuits aux enfants , ils jettent l'emballage à la mer .
Je hurle !

Les bouées deviennent un évier et des bassines 

Une balise de pèche transformée suport de bassine .

Chic le nuage s'en va .

5 Novembre 

Nous allons mouiller dans l'autre baie .

Et des jeunes garçons déboulent en pirogue .
Ils sont beaux . Les polynésiens ont bien affiné les traits des mélanaisiens .

Cellio est un bel exemple de ce métissage .

Dans le réglement de l'école ou il y a 30 régles .
2 sont des régles d'hygiène corporel :
Se laver les mains avant de manger et après avoir été aux toilettes .
C'est bien dommage qu'il n'y est pas fait état du lavage des dents après le repas .

Il a de bien belles dents .... encore !

Bradson est plus foncé mais magnifique aussi .

C'est un des jumeaux de Lucie .

Ils ont visité Australe .

Cette île est reliée au monde extérieur uniquement par radio .
Voici " Radioman " 

6 Novembre 

Je fais murir mes ananas dans ce sac local en bandoulière laissée par Lucie  .
Elle voulait le reprendre j'ai refusé : c'est mon sac maintenant .
Il parait qu'elles en font un  en 5 mns en plus !

Elle vient sur le bateau pour " trader " ses légumes .

Un pécheur vient nous voir 

Nous allons voir un petit lagon qui au bout de la presqu'île .

Le doudou trouve l'objet pour son investiture .... Il veut être dieu !
Il dit qu'il a beaucoup de corrections à faire à propos des femmes .
EH pour les hommes aussi , il y a du boulot .

Les gamins reviennent nous voir à la nage et nous font une belle démonstration de plongeons .

Nous partons avec nos copains voir un autre village .

Cellio nous montre un arbre dont la séve est dangeureuse .

Nous arrivons à sa maison qui est super bien rangée et propre .

Quelques maisons en bordure du chemin 

Le bébé tient le couteau !

Le village avec son église anglicane à l'entrée .

Dans le village certains s'installent des lits en plein air .

La maison du chef à étage .
Il n'y a personne car ils sont tous partis dans les jardins .

Terrasses différentes et originales .

Nous rencontrons des enfants .

Le chien des enfants a tué un coq . La propriétaire du coq n'est pas très contente .
Et après 5 mns de discussion tout le monde rit ...mème la dame  .

Je n'ai pas pris en photo cette dame car je regardais . Dommage .
Cellio semble s'être excusé .

Un des enfants nous montre un lézard .
Grace à moi il a gardé sa queue .

Le comité de départ .

7 Novembre 

Aujourd'hui Dimanche nous sommes allés à la messe anglicane .
Tous les gens que nous avons vu dans la journée , nous ont remercié  pour notre présence .

Les chants étaient très beaux et une dame a rencontré un ange ce matin !
En plus un ange qui pleurait .

l'après messe !

Puis l'après midi nous revenons à terre .
Un groupe de petites filles nettoyent les casseroles sur la plage .

Le sable est un bon nettoyant en fait .

Nous partons , seuls , visiter l'autre village .

Le chef et son frère gardent les enfants pendant que les femmes sont montées au jardin .

8 Novembre 

 9 Novembre 

Lucie nous emmène visiter une grotte .

Et Marc avec sa lampe nous fait des colorations étranges des roches .

Avant les femmes accouchaient sur la pierre verte  .... Oh le confort !

Puis nous retournons à l'autre village porter les photos plastifiées .

Pour la sieste , reconversion des filets de pèche en hamac  .

Un bébé qui dort , des poules et un bateau .

Le temps s'améliore , il nous faut quitter ce petit paradis .

10 Novembre 

Nous redescendons maintenant vers Port Vila ... très doucement .

Nous arrivons à Tegua , à Hayter Bay .

La couleur " Bleu des mers du sud " nous l'avons tout autour du bateau .
La bouée rouge est notre " orin " car nous avons mouillé par 15 mètres avec des patates un peu partout 

Un orin est une bouée que nous installons sur la chaine pour nous aider à remonter le mouillage en cas de problèmes avec les rochers au fond .

Pas de village , pas une pirogue .

Notre vie sociale va se reposer !
Et nous aussi ....

Un arbre investi par des insectes bien déterminés .
Ils font des galeries tout le long de l'arbre pour aller manger les feuilles .

11 Novembre 

Je vais voir les insectes .
Ils ont reconstruit leur tunnel depuis hier .

Et elles sont toujours là , les bêbêtes et en plus il y a des jeunettes incolores .

Nous allons voir une petite île .

La flèche indique Australe .

Cette île a un petit lagon , accessible uniquementt par très beau temps .

Ce qui n'est pas le cas aujourd'hui !

Retour précipité avant la pluie .

Puis départ pour la visite de Métoma qui est sensée être inhabitée !

Cette île appartient à une famille seulement , celle de Jean Pierre .
Il a fait 10 enfants mais deux seulement vivent avec lui .
Les autres travaillent ailleurs .

Ils ont fait un travail énorme de " décoraillage " !
Les tas sont le résultat de ce travail qui a permis aux arbres de bien se développer .

Jean-Pierre parle un merveilleux français classique . 
C'est très agréable pour nous . 
Il a fait une une belle action pour l'environement .

Il a décreté depuis 1975 , que sur son île , les crabes de cocotiers ne seraient plus attrapés .
Il parait que maintenant certains pèsent entre 4 et 5 kgs .

Il a été décoré en 2008 par le gouvernement pour cette action .
Ils ont mis du temps à se rendre compte de l'utilité de cette action .
Bravo Jean-Pierre .

Il nous fait visiter un de ses nombreux jardins .
Il récolte du coton car c'est pratique quand on se blesse dit-il .

Des oignons verts un peu partout .
Le doudou est super content car il nous en propose .

Je lui ai demandé s'il mettait des produits contre les bêtes qui doivent prospérer avec ce temps très humide .

Il plante ça à la place et pas de d'ennui avec les sales bêbêtes 

Une plantation de manioc ou d'igname je ne sais plus !
Et ça pousse au milieu du corail et des bouts de bois .

Oh le beau bois rouge qui a failli partir en fumée .

Jean -Pierre nous propose des citrons verts merveilleux .

Ils sont très juteux et très parfumés ... un pur bonheur .

La photo d'adieu .

Grand merci Jean-Pierre nous avons passé un très bon moment avec toi .

Madame Jean-Pierre dont j'ai oublié le prénom , ne parle pas le français et semble très timide donc elle fut assez absente .

11 Novembre 

Je retourne voir mes insectes avant notre départ Eh oui

Je dois marcher car la marée est basse et il n'y a plus d'eau pour l'annexe .

Je marche sur un bénitier géant fossilisé .

Naintenant on ne voit plus des gros bénitiers comme cela car les gens les ont tous mangés ..

 Ils étaient aussi tués pour les bénitiers des églises catholiques .

EH OUI 

Elles ont encore reconstruit leur tunnel 

et sont toujours là dessous !

Pas de panique les copines demain je ne viendrai plus , vous allez être tranquilles pour manger les feuilles de ce pauvre arbre .

La mer est d'une limpidité exceptionnelle .

Départ pour Loh island , la dernière île des Torres .
Nous mouillons à coté de l'aeroport ,
 Avec une rotation " incertaine " par semaine , le samedi , nous ne serons pas trop ennuyés .

Nous avons péché un beau whaou .

Visite au village .

Nous passons devant " la plage aux touristes " appelée ainsi par les locaux .
avec une petite vague et des ados qui surfent dessus .

et pas seulement des ados !

Leur surf ou body est de conception locale  .
Attention les échardes .

Et ça marche très bien  .

Toujours des petits blonds .

Photo avec le chef du village .
Il n'y a pas beaucoup de lumière ... dommage .

Maison avec une salle à manger extérieure .

En fait , ils ont souvent plusieurs maisons .
Une maison pour dormir , et une pour faire la cuisine et manger .
Quelquefois ils ont mème plusieurs maisons pour dormir .
Une pour les parents et une par enfant quand ceux-ci sont des adolescents .

Un flamboyant 

Un pandanus .

Les fenêtres .

12 Novembre 

C'est samedi , l'avion de la semaine va venir . Nous allons à l'aéroport .

Balade avant l'arrivée de l'avion .
Un  gîte . dommage les maisons ne sont pas en matériaux locaux .
par contre la douche est tout à fait locale : une bassine et un sceau  . 

La douche donc .

Une boule de graine de pandanus .

L'avion est arrivé et ça décharge et charge .

Un homme part avec un whaou comme celui que nous avons péché hier , dans les bras .
Il est emballé dans du film plastique  .
S'il le garde sur le genoux , bonjour les voisins .

La queue dépasse en plus !

Test pour la malaria fait dans un coin .

L'employé de l'aéroport . C'est un beau jeune homme en plus .

C'est peut être l'ancien aérogare .
Beaucoup plus beau que le nouveau tout en ciment .

Nous allons voir Lorina , la fille de Jean Pierre de l'île de metoma , le conservateur de crabe .

Elle habite dans l'autre l'autre village  .
Il a des bubons partout cet arbre .

Les neveux de Lorina .

Promenade avec Lorina et ses neveux .

A la recherche de l'entrée du banian .

Lorina me dit le nom de l'arbre qui sert à faire les toits et parfois aussi les murs .
La photo est très nulle je le sais mais la lumière aussi .
Le Natangora 

Retour au village près du bateau .
 Lorina et ses neveux rentrent chez eux  .

13 Novembre 

Nous arrivons à Ureparapara .

Cette île est un cratère de volcan effondré dans lequel nous pouvons mouiller .

Des garcons , sur des petits canoës très fins , viennent nous voir .

Et ils prennent la pose .

 Une pirogue aussi .

14 Novembre 

Hier soir le Chef Nicholson est venu nous apporter une couronne de bienvenue .

Il a besoin d'une carte de téléphone pour arranger le passage d'un petit paquebot avec 200 passagers .

Pour cela il doit marcher 3 heures dans le " Bush " pour d'aller à un endroit ou il y a de la connexion . 

Cet endroit est vers la sortie de l'île en hauteur .

Motivé le chef !

Son programme minuté très précis sur un cahier reconstitué : 9H 32 puis 9H 39 !

Il est venu avec sa femme .

Qu'il a épousé , nous a -t-il dit devant elle , parce que sa famille avait beaucoup de terrains .

Au moins il a le mérite d'être franc !

Nous allons visité son village avec le sous chef David  .

Il y a des maisons à étages , des maisons en bambou , des maisons en Natangora tressé .

Ils ont fait des gros efforts d'originalité dans ce village .

Et l'autre maison à étages , malheureusement dans l'ombre .

Dans tous les sens .

A l'intérieur , une table en bambou .

Ils préparent activement l'arrivée des touristes .
On tresse à tout va .

Le clou du village est cette table en bambou ronde , autour de l'arbre .

Le bébé s'appelle Marc .
Comme il est mignon le petit Marc !

Le grand aussi , biensur !

15 Novembre 

Forts de notre permission écrite par la femme du chef Nicholson , nous partons à " The reef " .
" JIF " = " CHIEF " 

Et grâce au super doudou aventurier , nous mouillons à l'interieur du lagon .

Endroit idéal pour sortir l'annexe à voile .

Notre copine la lune

16 Novembre 

Une petite trombe passe au large ... ouf !

Je vais me promener à la recherche de coquillages .

Un grain plus loin .

Il y a un mélange de couleurs !

Puis le temps s'améliore ouf car je n'etais pas très rassurée .

Le nuage impressionnant s'éloigne .

La marée descend et le paysage change .

Encore une randonnée en annexe à voile pour aller voir une île .

Des bancs de sable et pas un coquillage !

L'île de Vanua Lava en fond de décor .

L'île d'Ureparapara à la place .

18 Novembre 

Nous mouiller devant le village de Letelwut .
Pas facile comme mouillage .
On comprend que nous sommes le 2° bateau à jeter l'ancre Ici .

L'endroit est très étroit et plein de patates partout .

Nous avons du déplacer le bateau en pleine nuit et mettre une 2° ancre lendemain d'ailleurs .

Les palmes sont attachées sur l'armature du toit .
Cela le protège quand il y a du vent .

Le tressage façon chanel ... Attention !

Celle-là n'a pas de palme mais le tressage est original .

Nous faisons la découverte du village avec Rose , la femme du fils du chef .

Une belle église , toute en matériaux naturels .
Toute simple .
L'année prochaine , ils veulent en faire une neuve .

Elle ne sera surement plus aussi simple et belle .

Le dispensaire

La radio , pas très utilisée surement car ils ont le telephone içi .
Ils ont du acheter un gros stock de peinture bleu .

Le jeu vraiment universel : la marelle .
Trop fort le doudou .

19 Novembre 

C'est dimanche le jour de la messe .

Et nous y allons bien sur .

Un jeune voisin .

A la sortie , Nous faisons la connaissance de Sophie et partons voir son village .

En passant nous voyons le chef et sa femme .

Et comme d'habitude je terrorise un enfant bien malgré moi !

" ça va mieux dans les bras de papa mais je la regarde pas la dame ! "

Nous grimpons assez raide .

La maison en bas c'est la station essence du village .

La famille de sophie

La dame en orange , sa grand mère a eu sa maison détruite par une vague ,  lors d'un cyclone .

Elle a alors décidé de s'installer avec sa fille ( la mère de Sophie ) et son gendre , dans les hauteurs ou elle avait de la terre .

Un carrefour .

Du tabac séche sous le toit .

Le terrain est en pente , donc si le terrain n'est pas décaissé comme sur la photo précédente , il faut construire une maison " compensée " !

Pendant notre visite du village , ils nous ont préparé un " encas  " 
fait d'ananas puis de maïs .

Cette maison est la salle à manger avec la cuisine au fond .

Nous questionnons le père de Sophie sur la chasse au cochon sauvage : 
à l'arc et avec des chiens .

Puis nous rentons avec Sophie et son père qui nous aident à porter tous les fruits et les légumes qu'ils nous offrent . 

Retour au village côtier par une autre entrée , ce qui nous permet de voir des superbes maisons encore .

Cette maison a des fenêtres qui s'ouvrent , enfin je crois .
C'est la première fois que j'en vois .

Sophie et son père visitent le bateau .

Et dans la conversation , Sophie nous dit que cette après midi , elle part avec une jeune tante à Sola , la ville , pour récupérer un colis qui arrive à l'avion . 

Cela fait environ 12 heures de marche réparties sur 2 jours .

Elle revient Lundi après midi chez elle .

Impressionnant !

Non ce n'est pas un jouet !
C'est une brouette fabriquée avec ce qu'ils récupèrent sur leurs plages .

Dernière photo de famille au milieu des pervenches de Madagascar .

Merci Rose et Bryan , vous nous laisserez un beau souvenir .
Nous espérons vous revoir .

24 Novembre 

AIE AIE AIE !

Venir des Torres ou des banks et arriver à Port Olry : c'est dur !

Surtout après le merveilleux passage à Letelwut Village .

Port Olry est le plus moche et le plus sale village que nous ayons vu au Vanuatu en plus !

Par contre l'environnement est joli mais il a plu tout le temps 

Et en plus , Marc a travaillé pendant presque 3 jours sur l'irridium d'un voisin .

Pacha II et ses habitants : Emilia et Maurice .

Par contre l'eau est très claire dans le coin .Cela compense avec le village !

26 Novembre 

Oyster Bay , superbe " trou à cyclone " .

C'est à dire un endroit ou un bateau est bien sécurisé en cas de cyclone .

D'ailleurs un bateau italien est installé là depuis 30 ans .

Et ses occupants ne sortent presque jamais parait-il !

Ils ont choisi un beau coin normal ils sont italiens .
Nous avons été les voir mais personne n'a répondu à nos appels .

Un super " Resort " très sympathique avec les bateaux .

Nous jettons l'ancre içi . 
Pas trop môche le coin non plus .

Nous allons voir un " blue Hole "

C'est un endroit très profond en mer ou dans une rivière .
Ce trou n'est pas toujours bleu car en rivière avec les arbres il est vert .

C'est juste un trou de lumière par contre !

Le blue hole vert donc .
Il fait 18 metres de profondeur et sert de piscine .

Avec une superbe cabine pour se changer .

27 Novembre 

Sous la capote , ce matin se promène un scarabé doré .

Visite d'un 2° blue hole .
Le doudou en rafole !

Cette fois ci ce n'est pas aménagé en piscine et c'est presque noir .

La profondeur est de 22 mètres .

29 Novembre 

Nous allons voir " Milion Dollars Point " .

Cette expédition ne faisait pas partie de mes désirs ,
 mais j'avoue que le doudou n'a pas eu tort de m'y " trainer " !

La bétise humaine !

Pendant la 2° guerre mondiale , les américains ont installés à Luganville une base militaire et ainsi surveiller et mème attaquer les japonais  .

Il y a eu jusqu'à 100 000 soldats .
Donc à la fin de la guerre , en 1945 , il y avait beaucoup de matériel militaire : Jeeps , avions , bateaux etc ....

Ils les ont proposés à 10 % du prix , aux Français et aux Anglais présents sur le territoire .

Ces gros " malins " de français et d'anglais ont refusé de payer , pensant que les américains seraient obligés de tout abandoner lors de leur rapartriement .

Mais ces derniers , fous de rage , ont tout " balancé " dans la mer à 15 mêtres du bord environ .

Des petits malins ont réussi à récuperer des camions , des voitures mais il reste encore beaucoup d'engins .
 Après 71 ans dans l'eau salée , il est très difficile de les repérer .

Par contre le corail redonne une nouvelle vie à cette ferraille .

Et pour les poissons , c'est un beau terrain de jeu et de vie surtout .