Mai 2019

5 Mai

Journée nettoyage d'Australe .

Au karcher plus puissant cette fois .
Et c'est avec un certain plaisir que l'on peut voir éclater en morceaux les horribles berniques 

Il parait que les berniques ou patelles se mangent .
En bateau c'est une calamité car elles se multiplient à toute allure sur la coque .

12 Mai

Nous avons vu des kangourous sauvages qui vivent tranquillement dans un parc à Burnett
Ils sont en liberté . 

Burnett est le village près de la marina de Bundaberg .


Bundaberg est déjà un peu un trou loin de tout . 


Alors Burnett c'est encore pire mais il y a des kangourous , une superette et un magasin d'acool .


Deux restaurants complètent la liste : un restaurant à " jeux " et un restaurant asiatique .

Les ausraliens sont très joueurs .... trop joueurs les pauvres !

Les kangourous n'ont pas ce problème au moins !

La cuisse est musclée 

Le chef du groupe 

ils se grattent beaucoup 

Le chef peut , pour protéger son groupe ,  tuer un homme avec ses pattes griffues .

Le chef s'intéresse à une jeune femelle . 
En tant que mâle dominant , il a tous les droits .

Les femelles , quand elles sont jeunes , ne donnent naissance qu'à des femelles et en vieillissant , elles 

donneront naissance qu'à des mâles . On ne sait pas pourquoi .

Autre curiosité : c'est un embryon de 1 gramme environ qui rentre dans la poche marsupiale . Avec ses 2 

centimètres de long il parcourt les 30 cms nécessaires pour y arriver grâce à l'aide de la mère

 qui lui a tracé le parcours avec sa salive . Il va rester dans cette poche environ 250 jours ....

Merci wikipédia 


Au retour , le doudou veut expérimenter son nouveau jouet !

Cet engin doit flotter et même mieux avancer !

Ce qu'il fait assez bien d'ailleurs
Mais il doit être l'amélioré bien sur car c'est un premier essai . 

Non le doudou n'est pas retourné en enfance ... de toutes les façons il y est resté .

Explication :
C'est un catamaran radiotélécommandé fait à partir d'une planche de Bodyboard .
Il va servir à trainer un sondeur qui relèvera les sondes et les reportera directement sur les cartes navionics grâce à un iphone qui sera embarqué dans la boite . 
La motorisation ( 2 pompes ) n'est pas encore tout à fait au point  . 

17 Mai 

Nous devrions ne plus être à Bundaberg depuis une dizaine de jours mais ..... 
les aléas de la vie en bateau sont multiples et variés .
En prenant de l'essence , juste avant de partir , le moteur babord ne répond plus .
Il tourne mais il n'enclenche plus aucune vitesse : ni avant ni arrière .
Retour à notre place .

Le lendemain le doudou va voir le méccano qui lui répond qu'il a 14 bateaux avant le notre !
Donc le super doudou a retroussé ses manches .
Il a passé 2 jours à démonter l'inverseur . 
Et il s'est apercu que c'était un problème d'embrayage ... C'est mieux comme cela d'ailleurs .
Apres réception de la pièce la semaine suivant , rebelote 2 jours de remontage .

Le pauvre doudou a donc passé 4 jours dans ce genre de position . Il a mal partout !
C'est réparé 
Maintenant il faut nettoyer et ranger car il a fallu déplacer pas mal de choses pour pouvoir faire cette réparation .

Une sorte de coccinelle australienne vient me distraire 

Elle s'est posée sur un drap qui séche 

Elle escalade les poils de ma main 

18 Mai 

Petite récréation avant de commencer les rangements et les nettoyages

Je met rangements et nettoyages au pluriel car cela risque d'être long et pénible mais .... c'est la vie en bateau 

Nous retournons voir les kangourous .... ils ne sont pas là .

Par contre un couple de vanneau soldat suspicieux se promène .

20 Mai 

Nous avons quitté Bundaberg

Une succession de grains avec des vents instables et une belle houle résiduelle 

Ce n'est pas terrible pour la navigation , il faut régler les voiles tout le temps .

Je signale au doudou un bruit supplémentaire que je ne reconnais pas

En navigation surtout quand il y a de la houle , il y a beaucoup de bruit .

Diagnostique :

Le  support du radar est cassé et donc ce dernier tape sur le mât à chaque vague un peu forte .

On se met à la cape

Et courageusement le doudou monte au mât 
Ce n'est pas agréable du tout de monter au mât en mer surtout quand celle-ci est agitée .

 La grande voile est un peu affalée : c'est de ma faute car je me suis trompée de taquet .

J'ai ouvert le taquet de la GV au lieu d'ouvrir celui de la balancine à cause de l'habitude ....GRAVE !


Merci à wikipédia qui donne aussi des leçons de navigation .

" La balancine maintient la bôme en hauteur.

En route, grand-voile gréée , la balancine doit généralement être mollie : elle n'est raidie que pour 

creuser la voile par petit temps."

Il y avait des creux entre 1M50 et 2 mètres quand même .
Cela ne se voit pas du tout sur la photo .
Mais à chaque fois qu'une vague plus grosse que les autres arrivait , je fermais les yeux 

Il a sanglé le radar pour que celui-ci , qui ne tenait plus que par son cable , ne s'abime pas en tapant sur le mat et surtout pour qu'il ne s'écrase pas sur le pont .
La grosse catastrophe évitée de peu !

Quand je pense que cela aurait pu se passer en pleine nuit .... j'en frémis ... monter au mât pendant la nuit !

21 Mai 

Nous sommes arrivés hier soir à Bustard head
C'est très bien protégé de la houle car il y a des bancs de sable .
Et bien balisé pour une arrivée nocturne .

Une soudure pour réparer le support .

Demain matin le radar sera remis a sa place . Bravo au capitaine encore une fois .

Nous avons eu notre série de problèmes . Cela devrait être fini !

22 Mai

Après une dizaine de montées au mât à cause des ajustages , le radar est remis en place .

Un petit verre de rouge et un bouquin ... tranquille .

En attendant de le redescendre , je regarde un pélican qui me regarde aussi semble-t-il .
C'est un pélican à lunettes .

Il est sur le banc de sable en face d'Australe .